Article

Confinement et consultations gratuites : le barreau de Paris se mobilise

Mis à jour le 03.04.2020

Dans un contexte inédit de confinement lié aux impératifs de sécurité sanitaire actuels, le barreau de Paris met en place des dispositifs inédits au service des justiciables.

Depuis le jeudi 26 mars, des consultations juridiques en ligne et des permanences téléphoniques sont proposées gratuitement.

Tout d’abord, des consultations juridiques en ligne, grâce à des saisines par mail, sont prévues :

‒ pour les victimes de violences conjugales : dans le cadre du programme « 365 jours pour les droits des femmes = 365 avocat.e.s », avec le soutien de notre partenaire la Fondation des Femmes, il est proposé un système assoupli de saisine par le biais d’un formulaire en ligne accessible en cliquant ici ;

‒ pour les questions en droit des étrangers : le Barreau de Paris Solidarité (BPS) peut être saisi par mail, via un formulaire en ligne accessible ici ;

‒ en droit du travail/droit des sociétés : en partenariat avec la Cité des Métiers de Paris la Villette et aux côtés de ses conseillers, les avocats du BPS répondent aux questions qui sont adressées par mail à infoCDM.contact@gmail.com.

Les avocats bénévoles répondent aux justiciables par mail ou par téléphone. Si vous souhaitez participer à cette initiative, vous pouvez contacter le BPS pour être inscrit sur leurs listes d’avocats bénévoles en écrivant à barreausolidarite@avocatparis.org.

Par ailleurs, quatre permanences téléphoniques totalement gratuites sont également proposées :

‒ une permanence généraliste : du lundi au vendredi matin de 9h30 à 12h30 joignable au 01 44 32 49 95 ;

‒ une permanence dédiée aux victimes de violences conjugales : du lundi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h joignable au 01 44 32 49 01 ;

‒ une permanence en droit du travail : du lundi au vendredi après-midi de 14h à 17h joignable au 01 44 32 49 95 ;

‒ une permanence pour les mineurs : du lundi au vendredi de 14h à 17h joignable au 01 42 36 34 87.

Les avocats désignés pour ces permanences sont ceux déjà inscrits sur les listes des consultations gratuites de l'accès au droit.