Editorial

1res Assises de l’Égalité du barreau de Paris : l’aube d’une nouvelle ère

Mis à jour le 14.03.2019

Le 11 mars 2019, les 1res Assises de l’Égalité du barreau de Paris, organisées avec Elle Active, ont permis d’échanger sur les différentes problématiques de l’égalité professionnelle, en mettant en avant les bonnes pratiques de cabinets vertueux, les témoignages inspirants de femmes avocates et l’analyse d’experts, en présence de hautes personnalités, parmi lesquelles Jacques Toubon, Défenseur des droits, parrain de la nouvelle promotion de l’EFB et Isabelle Rome, haute fonctionnaire chargée de l’égalité femmes/hommes au ministère de la Justice. Elles ont également été l’occasion de partager les engagements du barreau de Paris en termes d’égalité professionnelle et les actions concrètes mises en œuvre depuis un an.

dsc_2098.jpg« Dans une vie de bâtonnier, il y a des moments importants et celui-ci en fait partie », a déclaré Marie-Aimée Peyron, bâtonnier de Paris en ouverture. « Organiser ces Assises était indispensable, parce qu’aujourd’hui les inégalités sont criantes, inadmissibles, et il faut y mettre un terme ! ». Un constat partagé par Basile Ader, vice-bâtonnier de Paris : « C’est une question de société et de modernité », « l’égalité professionnelle c’est aussi une affaires d’hommes », a-t-il tenu à préciser, lui qui est père de quatre filles, et né un 8 mars.

« L'égalité est avant tout une question de pédagogie et d'éducation », déclarait un peu plus tôt dans la journée Marie-Aimée Peyron, lors de son intervention au colloque de la Cour de cassation sur le thème « Femmes, droit et justice ». Raison pour laquelle la parole a d’abord été donnée, pendant la matinée, aux élèves-avocats de l’EFB, qui ont restitué le fruit de leurs réflexions devant leur parrain Jacques Toubon, Défenseur des Droits. De nombreuses propositions ont été présentées, qui seront examinées par le Conseil de l’Ordre, notamment :

Revivez cette journée en vidéo sur notre page Facebook 

  •  mieux former aux problématiques d’égalité, de discrimination et de harcèlement à l’EFB et dans le cadre de la formation initiale et continue ;
  •  mettre en place un label Égalité ;
  •  établir une grille en matière de rétrocessions d’honoraires ;
  •  rédiger un code de bonne conduite ;
  •  annexer aux conventions de stage et aux contrats de collaboration un engagement de respecter les bonnes pratiques ;
  •  auditer de manière aléatoire les cabinets ;
  •  rendre des sanctions plus dissuasives.

Ces 1res Assises ont également permis de franchir un nouveau cap dans la lutte contre les inégalités professionnelles avec deux actions fortes :Au cours des riches échanges et des nombreux témoignages qui se sont ensuite succédé, plusieurs membres du Conseil de l’Ordre, Anne-Laure Casado, Valence Borgia, Solenne Brugère, Maxime Eppler, ainsi que le vice-bâtonnier Basile Ader, ont eu l’occasion de rappeler les différentes actions déjà entreprises par le barreau de Paris : l’inscription du principe d’égalité parmi les principes essentiels de la profession dans le règlement intérieur du barreau de Paris, la nomination de référents Collaboration à l’Ordre et de référents Harcèlement à l’EFB, la mise en place de sessions de coaching au sein de du Barreau entrepreneurial, la transmission automatique à l’autorité de poursuite de tout cas signalé de harcèlement ou de discrimination qui a débouché sur le premier arrêté disciplinaire condamnant un avocat pour agissements sexistes, plusieurs enquêtes déontologiques en cours, et enfin la prochaine nomination d’un référent Égalité.

  •  la signature d’une convention de partenariat avec le Laboratoire de l’égalité, représenté par sa présidente et fondatrice Madame Olga Trostiansky, pour réaliser conjointement des actions en faveur de l’égalité professionnelle, notamment la rédaction dans les six prochains mois d’un guide destiné aux cabinets d’avocats ;
  •  la présentation du Manifeste du Barreau de Paris pour l’égalité professionnelle, bâti sur six engagements, parmi lesquels favoriser des parcours professionnels plus égalitaires et donner plus de visibilité aux avocates. Ce manifeste va être adressé à l’ensemble des avocats parisiens, afin qu’ils y adhèrent. Le soir même, il avait d’ores et déjà recueilli plus de 65 signatures.

La soirée s’est clôturée par la remise des 1ers Trophées de l’égalité aux cinq cabinets lauréats, parmi les 30 candidatures reçues, ayant mis en place les meilleures politiques pour promouvoir l’égalité professionnelle et/ou la diversité au sein de leurs équipes. Ces récompenses ont une valeur d’encouragement pour inciter les cabinets parisiens à mettre en œuvre sans plus tarder une démarche égalitaire.

dsc_0341.jpg dsc_0628.jpg dsc_0783.jpg 

dsc_0947.jpg dsc_1903.jpg dsc_2042.jpg